Réflexion du jour.


Journal / vendredi, février 1st, 2019

En écrivant mon flow de pensées dans mon carnet pas plus tard que tout à l’heure j’ai pris conscience d’un truc : je ne crois pas en moi et en ma capacité à atteindre mes objectifs.
Comment en suis-je arrivée à ce constat ? En analysant ma résistance à me lever le matin, fou hein ? ^^’

Etant donné que je n’ai pas d’impératifs professionnels qui m’obligent à me sortir du lit au point du jour tous les matins, je ne vais pas te mentir, je traine un peu pour mettre un pied hors de la couette le matin.
D’ailleurs une part de moi s’auto-flagelle pas mal avec ça, genre : « Non mais t’es vraiment bonne à rien hein, t’es même pas fichue de te lever pour faire un truc constructif de ta journée… », « c’est ça que tu veux dans ta vie ? Trainer au lit et te dire que tu n’arrives à rien…? » blablabla

Du coup j’étais là à me dire que ça serait bien que je me reprenne en main sérieusement et que je mette en place une routine, histoire d’arrêter le cycle infernal de la matinée perdue.
Je t’arrête tout de suite hein, pas de morning routine en mode warrior du Miracle Morning, levé 5h, suivi de 45min de cardio, pti dèj hyper protéiné à boire au shaker etc… Non merci.

En soi je ne suis pas contre certaines des activités proposées par Hal Elrod, mais je vise quelque chose d’un peu plus adapté à moi : levé 9h 8h, étirements/yoga, pti dèj cool qui donne envie (déjà en soi c’est un challenge, ça fait plus de 30ans que je me débats avec ce repas car rien ne me donne envie), lecture inspirante etc…
Jusque-là ça m’a l’air réalisable, surtout que de nombreuses fois je me réveille, mon chat me réveille aux alentours de 7h30 (lui visiblement sait de quoi il a envie au petit dèj…) et je me rends compte que je n’ai plus vraiment sommeil, du coup je me dis « tiens je pourrais me lever maintenant, ça me laisserait le temps de faire plein de trucs ».

Et là BIM !
Mon inconscient débarque en force et me balance : « Pfff genre mais tu vas faire quoi ? Prendre du temps pour toi ? Non mais arrête depuis le temps que tu te le dis et que tu te bouges pas, tu vas pas commencer maintenant. Puis il fait froid en bas, et mine de rien c’est tôt en fait, t’es sure que tu veux faire ça ? Toi aussi tu veux ta vie healthy/yoga girl/bonnes ondes gnagnagna… Ahah elle est bien bonne celle-là, comme si t’en étais capable ! »
Sympa hein, il est balaise pour mettre une bonne ambiance au réveil. Du coup ben autant te dire que je me rendors, je me réveille plus tard, et que je culpabilise en me disant que je suis bonne à rien, que la moitié des gens de ce pays se lève à des heures pas possibles pour un boulot qui est loin de les faire rêver et moi je suis là au chaud à pleurnicher sur mon sort.

Donc maintenant que le décor est planté, j’ai décortiqué ce qui me retient de me lever à 7h30 quand mon chat réclame ses croquettes. Surtout que le pire c’est que généralement je me lève pour lui donner mais que je me recouche après… #autosabotage
En fait au fond je pense que je n’y crois pas, je ne me crois pas capable de mettre ça en place et de m’y tenir.
J’ai pas envie de me retrouver face à un échec et de me dire : « bon ben voilà encore un truc qui ne marche pas avec moi… »
Au final une part de moi ne se croit pas assez forte pour accomplir quelque chose que je veux faire pour mon bien. Je me dis que je ne serais jamais de ceux/celles qui sont capable de volonté et de rigueur (?) avec eux même alors que c’est pour leur bien. Je ne suis pas faites pour rentrer dans un cadre qui me permettrait d’évoluer vers une meilleure version de moi-même.

J’ai construit l’idée que ça allait être difficile/désagréable et qu’en plus j’allais échouer, du coup je fuis et je choisis de ne rien faire. Logique…

Mais maintenant que j’ai mis le doigt là-dessus, ça va changer !
*tape du poing sur la table*
Ca va 5min de se faire balader par son mental et se sentir inutile tous les matins. Maintenant que j’y pense on m’a dit il n’y a pas longtemps que j’avais un rapport sado-maso avec moi-même, je commence à saisir le truc là…

Donc je décide de mettre en place une routine/système le matin qui fait que je me lève plus tôt et que je deviens plus productive. Là tout de suite je ne sais pas encore trop quelle forme ça va prendre, mais je sais que ça va forcément être mieux pour moi.

Et toi tu as une routine le matin que te fais te sentir bien ?


(photo de couverture by me : plateau de l’Arcelle – Chamrousse)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.