Clarté.


Aventure pro, Journal / dimanche, février 3rd, 2019

Aujourd’hui grâce un live en immersion chez Live Mentor, attrapé au vol sur mon groupe Facebook préféré, j’ai soudain vu plus clair. Une petite lumière s’est éclairée dans un coin de ma tête et s’est dit : « Mais ça pourrait peut-être bien marcher en fait… ».

Il traitait de comment se vendre en tant qu’artiste : communication, réseaux, communauté etc…
Tout ce dont on ne parle jamais dans le contenu marketing en ligne qui est à 90% axé sur les entrepreneurs/web-preneurs/formateurs en ligne. Alors en soi il y a plein de points communs mais ça ne me parlait jamais alors que là BINGO !

Déjà 1ère réalisation : je suis une artiste, si je DECIDE d’être à 100% dans ce que j’aime et qui m’appelle, je suis une créatrice/artiste. Pas besoin d’être forcément Picasso ou Van Gogh pour être artiste. Il n’y a pas de honte à se considérer comme tel tant que ça sonne juste pour toi. #byebyesydrômedelimposteur.

Bon, une fois que j’ai intégré ça j’ai fait le point sur mon activité pro. Comme je l’ai déjà dit ici, il y a quelques jours, j’ai décidé de tout arrêter parce que quelque chose ne collait pas. Sur le coup dans ma tête c’était un peu : « De toute façon tu ne sais pas te vendre, t’es pas faite pour ça sinon ça serait facile pour toi, tu dis que tu veux bosser pour toi mais te ne fais rien pour, blablabla… »
Sauf qu’en fait je pense que j’ai systématiquement réfléchi à l’envers et choisi de compliquer les choses, du coup ça frotte, ça grince, ça marche pas. Je n’ai pas envie, je rechigne à créer quoique ce soit, une fois fini j’ai pas envie de le montrer/d’en parler.

Ces derniers jours en prenant du recul j’ai fait le tri, qu’est-ce qui me plaisait vraiment dans mon activité avant de tout arrêter ?
– Utiliser de la couleur (laissez-moi chez Phildar ou dans le rayon peinture de Mr Bricolage et revenez dans 2h je serais encore là à m’extasier sur les nuanciers)
– Toucher de la matière, définitivement la laine j’adore, c’est doux, moelleux, chaud… (laissez-moi chez Phildar […] je serais encore là à tripoter toutes les pelotes)
– Créer quelque chose de mes mains, je trouve ça assez fascinant en fait, d’arriver à un résultat concret, matériel, en 3D en partant d’un fil.
– Pouvoir choisir mes projets, tester, expérimenter…

Au final je me dis que j’étais quand même dans le vrai mais que ça ne marchait « juste » pas parce que je ne faisais pas EXACTEMENT ce je voulais, à savoir, aujourd’hui, faire des plaids en crochet et à base de petits carrés à assembler ou granny squares pour les initiés 😉
(cf. image en couverture de l’article.)
Rien n’est figé hein je suis un peu spécialiste pour être passionnée par un nouveau truc tous les mois ^^’.

Pourquoi je ne faisais pas ça à fond, parce que je me dis que ça n’est pas viable. Concrètement ça prend du temps, beaucoup de temps. Surtout quand tu fais ça comme un hobby parce que tu te dis que tu n’en vivras jamais.
*serpent qui se mord la queue bonjour*

Et concrètement ce qui prend du temps à être fabriqué, coûte un bras, à moins d’envoyer ça au Bengladesh… Mouai bof… hein on est d’accord.
Sans compter des charges, le prix des matières premières etc… Tous ces trucs auxquels rien que d’y penser ça te plombe le moral.
Du coup pour moi ça donne : ce que j’ai envie de faire = je vais manger des pâtes au beurre jusqu’à la fin de mes jours et être sponsorisé par la CAF pour payer mon loyer. Niveau vision de vie rêvée ça envoie du lourd.

Sauf que, les signes sont là.
– Actuellement le seul projet aboutit dont je sois fière et super contente du résultat, c’est un plaid au crochet que j’ai fait pour moi. Il m’a pris un temps infini mais c’était que du bonheur. (toujours celui en haut de cet article)
– Avant de déménager j’ai entamé un projet au crochet suite à un achat compulsif de laine, chacun ses pulsions hein ^^’
Il est aujourd’hui en stand-by car je suis arrivée au bout de mes pelotes > un autre plaid en granny.
– Les soldes ont eu raison de moi et j’ai craqué pour encore plus de laine, je comptais faire un autre plaid (pour changer ahah) mais avec un point « fantaisie » et sous forme de bandes.
Eh ben tu le croiras ou non mais au bout de trois essais infructueux à faire et défaire, j’ai laissé tomber. C’est d’ailleurs le jour où je me suis dit : « Ok c’est bon, trop c’est trop, y a un truc qui veut pas, j’arrête TOUT « 
Puis il y a un jour ou deux j’ai eu envie de refaire du crochet, j’ai décidé de tout défaire, encore, et de faire un plaid à base d’hexagones à la place. Bilan là j’ai qu’une envie, boucler cet article pour aller en faire et commencer à assembler les premiers !
*sourire jusqu’aux oreilles*


Voilà donc où j’en suis, ma décision de tout arrêter se transforme tout doucement en recadrage de mon activité pro.
Je ne sais pas où cela va me mener, ni comment je vais bien pouvoir gagner ma vie comme ça mais on verra bien.
Ce dont je suis sûre c’est que une envie pareille, je ne l’avais pas ni en faisant des broderies il y a un an ni en essayant de faire des tapis en traphilo pour que ce soit plus rentable.
Eux aussi j’ai passé mon temps à les faire et défaire, d’ailleurs il y en a un toujours inachevé…
Je me demande si c’est un hasard…


Toi qu’est-ce que tu en penses ? 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.